top of page

10 conseils essentiels de cybersécurité pour les débutants

Les organisations sont aujourd’hui confrontées à une exposition accrue aux cybermenaces. Les attaquants ciblent souvent les technologies émergentes, car les nouvelles technologies sont souvent mal équipées pour faire face à une attaque. De plus, l’internet regorge de liens malveillants, de chevaux de Troie et de virus.

La pression exercée pour rester en phase avec les technologies nouvelles et émergentes contraint souvent les organisations à modifier leur infrastructure informatique. Cependant, cela conduit souvent à une compromission de leur posture de sécurité qui facilite les attaques pour les intervenants. Avec l’essor des opérations en ligne, le risque de cyberattaques a considérablement augmenté. Selon une étude du fournisseur de services en cloud Iomart, les violations de données à grande échelle ont augmenté de 273% au cours du premier trimestre de la pandémie, par rapport à la même période de l’année précédente.

Il est essentiel de garder une longueur d’avance sur les attaquants pour assurer la sécurité des réseaux. Voici 10 conseils essentiels en matière de cybersécurité qui peuvent vous aider à protéger votre réseau :


1. Mettez régulièrement vos logiciels à jour

Il est impératif de maintenir à jour les logiciels essentiels, tels que le système d’exploitation, les applications de sécurité, etc. Une mise à jour logicielle implique généralement des correctifs de sécurité et des corrections de bogues, et permet de remédier aux vulnérabilités critiques que les pirates pourraient utiliser pour accéder à votre réseau.

  • Installez toujours les dernières mises à jour de sécurité pour vos appareils.

  • Activez les mises à jour automatiques du système.

  • Assurez-vous que la mise à jour de sécurité automatique est activée dans les navigateurs.

  • Assurez-vous que les plug-ins utilisés dans le navigateur sont à jour.


2- Connectez-vous en toute sécurité

L’établissement d’une connexion sécurisée minimise les possibilités de cybermenaces. Ne connectez jamais vos appareils à un Wi-Fi public sans utiliser un réseau privé virtuel (VPN). Cela garantit que la communication entre votre appareil et le serveur VPN est cryptée, ce qui rend difficile l’accès d’un attaquant.


3- Utilisez l’authentification multifactorielle

La méthode traditionnelle d’authentification vous oblige à saisir votre nom d’utilisateur et votre mot de passe. Avec l’authentification multifactorielle, une couche supplémentaire de sécurité est ajoutée. Vous êtes invité à saisir une méthode d’authentification supplémentaire, telle qu’un code unique, un autre mot de passe ou même un élément biométrique, une caractéristique physique ou comportementale unique.


4- Méfiez-vous de l’ingénierie sociale

L’ingénierie sociale exploite la psychologie humaine pour obtenir un accès plutôt que d’utiliser des techniques d’infiltration. Un exemple classique d’ingénierie sociale est celui d’un attaquant qui se fait passer pour un membre du service informatique de votre organisation et tente de recueillir des informations sensibles, telles que votre mot de passe et des numéros d’identification uniques. De nombreux attaquants considèrent cette méthode plus efficace que la recherche d’une faille de sécurité, car les chances d’obtenir des informations pertinentes et exploitables sont élevées.

Le spear phishing tente de vous inciter à révéler des informations confidentielles ou financières, votre mot de passe ou à envoyer de l’argent. Cette stratégie d’ingénierie sociale n’est qu’une des raisons pour lesquelles ce dicton de sécurité informatique est mis en avant : Ne partagez jamais votre mot de passe avec quiconque dans l’organisation.


5- Utilisez un logiciel antivirus et un pare-feu

Les logiciels antivirus sont l’une des méthodes les plus efficaces pour empêcher les logiciels malveillants de pénétrer dans vos appareils et de compromettre vos données. Un pare-feu permet de tenir à distance les attaquants et les menaces externes en refusant l’entrée sur le réseau. Il agit comme un point de contrôle où le trafic est examiné pour identifier les pirates, virus et autres entités malveillantes potentiels. Il est important de noter que les antivirus et les pare-feu doivent être obtenus auprès de fournisseurs de confiance.



6- Gérer efficacement les mots de passe

La gestion des mots de passe est essentielle pour sécuriser vos appareils et éviter qu’ils ne soient compromis. Attention : bien que la réutilisation du même mot de passe pour différents comptes facilite la gestion des mots de passe, le risque d’être attaqué augmente.

Voici quelques conseils à suivre lors de la définition d’un mot de passe pour renforcer la cybersécurité:

  • Utilisez un mot de passe alphanumérique convivial, avec différentes majuscules et des caractères uniques. Par exemple, utilisez le nom de votre meilleur ami comme mot de passe mais en remplaçant les lettres de l’alphabet par des caractères spéciaux tels que @, $, etc.

  • Ne réutilisez jamais un mot de passe.

  • Essayez de ne pas laisser d’indices en public, par exemple en collant une note sur le côté de votre clavier, en notant vos mots de passe dans votre cahier d’exercices ou en fournissant d’autres “indices” qui pourraient aider un pirate à découvrir votre mot de passe.

  • Choisissez un mot de passe facile à retenir mais comportant au moins huit caractères.

  • Utilisez un outil de gestion des mots de passe pour générer des mots de passe uniques lors de la réinitialisation.

  • Réinitialisez votre mot de passe et déconnectez-vous de tous les appareils actifs avant de l’utiliser.


7- Gardez une trace des empreintes numériques.

Les empreintes numériques sont un ensemble unique d’activités numériques traçables. Il est essentiel de garder la trace de vos empreintes numériques pour identifier les activités suspectes. Vérifiez régulièrement vos activités et notez les informations enregistrées dans les différents comptes en ligne que vous possédez, et supprimez les comptes qui sont rarement utilisés. Réinitialisez le mot de passe des comptes auxquels vous ne vous êtes pas connecté depuis un certain temps avant de les utiliser.


8- Soyez vigilant aux dernières tendances et attaques en matière de cybersécurité.

L’une des principales mesures de défense contre les attaques consiste à être attentif aux dernières tendances. En sachant à quoi vous attendre de la part d’un attaquant, vous augmentez vos chances de vous défendre avec succès contre une attaque.

Les cybercriminels développent constamment de nouveaux vecteurs d’attaque. Par exemple, vous connaissez peut-être une attaque normale de logiciels malveillants. Mais ceux-ci évoluent de manière nouvelle et dangereuse. Pour n’en citer que quelques-unes, Wannacry, Adware et Maze sont les attaques de logiciels malveillants les plus récemment observées.


9- Ne laissez jamais vos appareils sans surveillance

Si vous laissez votre appareil sans surveillance, même au sein de votre entreprise, vous vous exposez à une violation des données. Selon techjury, le coût des menaces internes (liées au vol de crédences) pour les organisations en 2020 était de 2,79 millions de dollars. La sécurité physique de vos appareils, tels que vos ordinateurs portables, vos clés USB et vos téléphones portables, est tout aussi importante que leur sécurité technique. Il est toujours recommandé de verrouiller l’écran ou d’éteindre le système avant de s’en éloigner.


10- Sauvegardez régulièrement vos données

Il est important de sauvegarder régulièrement vos données. Une méthode de sauvegarde recommandée est la règle du 3-2-1. Cela signifie essentiellement qu’il faut avoir trois copies des données en deux formats, avec une copie stockée hors site. Si votre organisation est victime d’une attaque de ransomware ou de malware, la meilleure façon de réparer votre système est d’effacer toutes vos données et de restaurer la sauvegarde récemment effectuée.


Conclusion

Ce sont là quelques conseils de cybersécurité qui peuvent contribuer à atténuer le risque de cyberattaques et vous aider à rester maître de la sécurité de votre organisation. Cependant, il est essentiel de comprendre que personne n’est à l’abri des attaques.

Dans le monde technologique, chaque organisation est exposée et vulnérable aux cybermenaces. Mais il existe des précautions que vous pouvez prendre pour minimiser l’impact de l’attaque.

Il est crucial d’analyser et de comprendre l’intention de l’attaquant avant de lancer une contre-attaque. L’observation des événements de sécurité et l’identification des indicateurs peuvent vous aider à connaître les attaquants et leurs motivations.

Par exemple, si l’intention d’un attaquant est de perturber les opérations de l’organisation en élevant les privilèges, l’indicateur de compromission reflétera les échecs de connexion suivis d’une connexion réussie et l’abus de privilèges.

En sensibilisant le personnel et les utilisateurs à la cybersécurité et à l’importance de maintenir une cyberhygiène à travers plusieurs conseils, vous augmenterez vos chances de gagner la cybercombat contre les acteurs malveillants.

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page